Le Diptyque du temps, tome 1 : Léviatemps – Maxime CHATTAM

Pcouv53551055résentation :

A trop désirer la mort, on finit par trouver pire……Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué : femme, enfant, amis, réussite, et a décidé de se lancer dans un roman policier qui le plongerait dans les bas-fonds de la civilisation. Il veut être confronté au sang et à la violence.Cette mort qu’il désire tant approcher va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme ? Guy va tenter de le découvrir, en compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un sumo japonais déshonoré…Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, il va peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

Mon avis :

Cela faisait longtemps que je n’avais rien lu de Maxime CHATTAM. Je n’ai pas un souvenir très précis de ce que j’ai pu lire de lui, à part cette impression que j’ai bien aimé ses thrillers mais moins quand ils étaient trop fantastique (il faudrait que je relise ce que j’ai déjà lu de lui pour être plus précise dans cet avis et donner des exemples de cela). Je n’avais toutefois pas d’a priori en commençant ce roman-ci, qu’il soit ou non fantastique. Tant mieux d’ailleurs puisqu’il s’avère que j’ai bien aimé cette lecture.

Déjà, le contexte du Paris du début du XXème siècle y a été pour beaucoup. L’histoire se déroule en effet pendant l’Exposition universelle en 1900, et on y suit Guy qui vit dans une maison close. Et là, survient une intrigue un peu à la Jack l’Eventreur : une prostituée est retrouvée morte, en fâcheuse posture, comme si elle avait été attaquée par un démon. Notre ami romancier va s’intéresser de près à l’affaire et ne pas hésiter à remuer tout Paris, y compris ces aspects les plus sombres, pour élucider le mystère de ce meurtre, qui n’est pas le seul, malheureusement.

Ce personnage m’est apparu bien attachant, je me le suis représenté très facilement. Ceux qui l’entoure au fil de cette histoire sont aussi bien dépeint, avec des personnalités bien à eux.

L’enquête m’a plu, je ne me suis pas ennuyée du tout et, même s’il me manquait l’aspect plus psychologique que j’aime par dessus tout dans les thrillers. En tout cas, je le recommande pour l’atmosphère qui y est tissée. Je lirai le tome 2 avec plaisir.

Publicités

Une réflexion sur “Le Diptyque du temps, tome 1 : Léviatemps – Maxime CHATTAM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s